Sérigraphie - Silkscreen / 2010

Le réveil de la jeunesse empoisonnée

Claude Lévêque

48 €

Lendroit éditions a invité Claude Lévêque à réaliser une affiche en collaboration avec la Biennale les Ateliers de Rennes. Écho multiple à son oeuvre homonyme réalisée en néon et exposée au Couvent des Jacobins, elle fut présentée dans l’espace urbain durant la biennale.
"L’œuvre de Claude Lévêque est poétique, onirique et empreinte de danger. Elle contient une douce violence qui nous invite à réexplorer le réel et nous fait tanguer entre attraction et répulsion. Sa démarche s’appuie sur une appropriation sensorielle des espaces. Sentir, ressentir les lieux, garder des impressions, des odeurs. Côtoyer pour mieux comprendre, se frictionner au réel, vivre avec. Pour Ce qui vient, Claude Lévêque exposera Le réveil de la jeunesse empoisonnée. Cette expression, inscrite en néon rouge, sur six mètres de long, reprend le titre d’un morceau de Terror, groupe de musique hardcore de Los Angeles, Rise of the poisoned youth. L’écriture manuscrite par un enfant rend cette phrase à la fois revendicatrice et fragile, image de l’état actuel du monde selon l’artiste. Présentée au Couvent des Jacobins, l’oeuvre s’étoffe en irradiant de rouge un mur du site, dégradé - criblé d’impacts de balles renvoyant à l’occupation militaire qu’a connu le bâtiment, de la Révolution française jusqu’à la fin du XXe siècle. Pour Claude Lévêque, « le réveil de la jeunesse empoisonnée émerge des territoires équivoques avec ce qui vient de corrompu ». Source Ce qui vient

Un tirage de 250 exemplaires numérotés et signés par l'artiste constitue l'édition courante.


Lendroit Editions have asked Claude Lévêque to create a poster in collaboration with the biennial event Les Ateliers de Rennes. As a multiple-echo of the same-named work made of neon exhibited in the Jacobins convent, the poster was exhibited in the urban area.

Claude Lévêque's work is poetic, dreamlike and imbued with danger. It contains soft violence that invite us to re-explore reality and leaves us swinging between attraction and repulsion. His approach is based on a sensory appropriation of spaces. Smelling, sensing places, holding feelings, scents. Blending in in order to understand more, mixing with reality, living with it. For Ce qui vient, Claude Lévêque will exhibit Le réveil de la jeunesse empoisonnée. This six-meter-long phrase written down in red neon uses the title of a song by Terror, a Los Angeles hardcore band: Rise Of The Poisoned Youth. The child-like handwriting makes this sentence both demanding and fragile, a picture of the present state of the world according to the artist. Showed in the Jacobins convent, the work expands by radiating a red light through a wall of the site, damaged — riddled with bullet holes referring to the past military occupation of the building, from the French Revolution to the end of the 20th century. To Claude Lévêque, Le réveil de la jeunesse empoisonnée emerges from the equivocal territories along with what is corrupted". Source Ce qui vient

A 250 copies impression numbered and signed by the artist constitutes the regular publication available at Lendroit and at the biennial's bookstore in the Jacobins convent.

120 x 176 cm / 250 ex.
Numéroté - signé
Sérigraphie une couleur / Silkscreen one colour
ISBN 978-2-917427-58-3

Imprimé au Lézard graphique à Brumath.

 


Printed at Lézard graphique in Brumath.


PDF :
fiche technique

Autres publications de l'auteur :
Mug Prêts à crever ?