Sérigraphie - Silkscreen / 2004

Bleue saignante

Christophe Robin

La sérigraphie Bleue saignante a été réalisée à l’occasion de l’exposition Contexe-ré du 14 janvier au 8 février 2004 à Lendroit.

Bleue saignante est l’aboutissement de la pièce éponyme qu’il a présentée lors de cette exposition. Interpellé par les petits panneaux indiquant "À point" ou encore "bleu saignant" piqués dans la viande au restaurant, l’artiste a repris l’expression en la féminisant.

Sur des boules bleues il a imprimé en blanc chacune des lettres composant le mot "bleue". Sur des boules rouges il a procédé de la même façon avec "saignante". Il a percé ces boules puis les a accrochées par couleur sur un fil à la manière d’un boulier formant deux lignes. Les boules pouvaient être déplacées par les spectateurs. De cet ensemble de mots, Christophe Robin a composé un nombre important d’anagrammes existantes ou non qu’il a ensuite composées sur les bouliers. Chaque anagramme formait alors des lignes de boules bleues et rouges différentes. Il a reproduit fidèlement les points bleus et rouges ainsi formés, les uns à la suite des autres pour obtenir une partition codée et rythmée. Le résultat final de cette œuvre se matérialise dans la sérigraphie qui représente les combinaisons d’anagrammes tenues encore secrètes par l’artiste."
Béatrice Ratrema

The silkscreen Bleue saignante was produced on occasion of the exhibition Contexeré from January 14 to February 8 at Lendroit.

Bleue saignante is the culmination of the eponymous piece presented at this exhibition. Questioned by small signs "medium rare" or "rare" stitched into the meat at the restaurant, the artist took over the expression by feminizing it.

On blue balls he printed in white each letter of the word "blue". On the red balls he proceeded the same way with "rare". He pierced the balls then hunged them by the color on a wire in the manner of an abacus forming two lines. The balls could be moved by the viewers. From this set of words, Christophe Robin composed an important number of anagrams, that exist or not, and then he made up the abacus. Each anagram formed then  lines of different blue and red balls. It faithfully reproduces the blue and red dots and obtained, one after the other for a coded and rhythmic score. The final result of this work is materialized in a silkscreen representing anagrams combinations still held secret by the artist."

Béatrice Ratrema 

56 x 78 cm / 150 ex.
Numéroté - signé
Sérigraphie deux couleur / silkscreen two colors

Co-producteurs : EESAB - Rennes

PDF :
fiche technique

  35 €