Multiple / 2016

Aluminium

Jean-François Karst


épuisé • sold out

Après l’oxygène et le silicium, l'aluminium est le troisième élément le plus présent sur la croûte terrestre. Découvert tardivement, il fut d'abord au 19e siècle un matériau aussi précieux que l'or avant que des chimistes réussissent à le produire de manière économique. L'aluminium est aujourd'hui omniprésent dans les objets, les transports, l'industrie et même l'industrie alimentaire, à tel point que la totalité des organismes vivant en contient aujourd'hui des proportions plus ou moins importantes.


Aluminium est un multiple de 15 exemplaires réalisés en peinture acrylique sur bois. À partir d'une feuille de papier d'aluminium froissée, un moule en latex a été réalisé puis, patiemment, couche par couche, de la peinture acrylique est appliquée de manière à former une épaisseur suffisamment importante pour reproduire celle des reliefs de la feuille originelle.

Aluminium fait écho à une certaine idée du tableau, le mot tableau provient du mot table qui signifiait : planche de bois. Dans l'antiquité grecque, de nombreuses peintures aujourd'hui pour la plupart disparues ont étés produites sur bois. Les réminiscences de ces techniques sont encore actuellement utilisées dans l'art sacré à travers les icônes byzantines dont l'histoire mouvementée provient entre autres de questions liées à l’idolâtrie et à leur caractère jadis supposément achéiropoiète*.

Aluminium à été pensé à partir de ces paramètres, pour les qualités de réflexions du métal, pour les prédispositions supposées de la peinture à imiter, à représenter (…) qui alimentèrent longtemps les débats sur l'illusion et inspira les alchimistes dans la quête de transformation des matériaux grâce à l'action combinée de la chimie et de l'empirisme, à la fois scientifique et métaphysique.

 

Multiple de la série Planche contact, qui érige le relief de matériaux quotidiens en motifs, initiée en 2016 dans la continuité des recherches de Jean-François Karst liées à la propension de l'art à imiter et à la propriété des matériaux. Cinq multiples ont été publiés par Lendroit éditions et présentés dans le cadre de l'exposition Planche contact

 

*du grec cheir, main, et poiêtês, créateur. Se disait à Byzance, d'une image qui, suivant la tradition, était d'origine miraculeuse.


After oxygen and silicon, aluminium is the third most prevalent element found in the earth’s crust. After its belated discovery, it was considered in the 19th century as a material as precious as gold before chemists succeeded in producing it in a more economical and efficient way. Today aluminium is omnipresent in a plethora of objects relevant to transportation and manufacturing and even the food industry. So much so that it can even be found in important proportions in living organisms. 

Aluminium is a 15-copies artist’s multiple made of acrylic painting on wood. Using the model of a crumpled sheet of aluminium foil, a latex mould was made and then acrylic paint was applied patiently, layer by layer, so as to give enough thickness to recreate that of the relief of the original sheet.

Aluminium reflects a certain idea of a painting, “tableau” in French which comes from “table” (table in English), meaning “wooden board”.

In Ancient Greece, many paintings, most of which have disappeared, were made on wood. Reminiscences of these techniques are still used today in sacred art through Byzantine icons, whose turbulent history stems from matters of idolatry and their once supposedly acheiropoietic nature, among other things.

Aluminium was designed with these factors in mind, for the reflective quality of the metal, for the supposed predispositions of the painting to imitate and to represent (...) which for a long time fuelled debates on illusion and inspired alchemists in the quest to transform materials through combined action of chemistry and empiricism, both scientific and metaphysical.  

Following his research about the painting’s ability to imitate and the property of the materials, Jean-François Karst initiated in 2016 a series of multiple, Planche contact, in which everyday materials become patterns after he moulds them. Lendroit éditions has published five of them. 

 

22,8 x 32,2 x 1,3 cm / 10 ex.
Numéroté - signé
Peinture acrylique sur contreplaqué de peuplier

Livré dans boîte carton gris avec mousse protectrice à l'intérieur.

10 exemplaires + 2 E.A + 2 H.C


Delivered in a grey cardboard box with protective foam inside.

10 copies available + 2 artist proofs + 2 not for sale 


Autres publications de l'auteur :
Jet Lag 24 - LUXE
Enrobé
Frigolite
OSB
Raffaello