Vinyl / 2021

The Noisy world

Vincent Malassis / Alkyle Records

20 €  / 18,00 € *

Bientôt épuisé !

* Tarif adhérent

Dans le cadre du projet SONARS, porté par La Carène et le laboratoire BeBEST/Fovearts. En partenariat avec le Centre d’Art Passerelle, Océanopolis, Astropolis, Kuuutch, Ateliers des Capucins, Stereolux, la Cordonnerie, la SAT. Avec le soutien de la DRAC Bretagne, du CNRS, de la ville de Brest et Brest métropole.

Tout commence par l’idée un peu folle d’un laboratoire de recherche scientifique qui s’associe à la Carène – salle de musiques actuelles de Brest pour embarquer des artistes-chercheurs dans ses études des impacts des sons humains sur les fonds marins. Vincent Malassis va donc s’inventer explorateur (sonore) de ce territoire si fascinant que le Commandant Cousteau nommait Le Monde du Silence. Si ce n’est que son premier constat est qu’il n’y a rien de silencieux sous les flots. D’où ce titre aux relents tout futuristes. L’artiste enregistre ou s’approprie, transforme, travaille et pour la première restitution de son travail de recherche tente un jeu de balancier au sein duquel l’expérience scientifique badine avec le leurre de la scène.
Pour commencer, il installe un acousmonium, sorte d’orchestre de haut-parleurs, dans l’espace de Passerelle. Le public est invité à entrer dans cette profondeur capitonnée de noir, à arpenter le dispositif pour découvrir que cet ensemble n’est qu’image et que ce Noisy World est somme toute bien quiet sauf pour la personne qui pose le seul et unique casque sur ses oreilles. L’artiste, grâce à la technologie binorale, propose ainsi l’expérience d’écoute spatialisée de sa mélodie des profondeurs (composée à partir de sons récoltés sous les mers) à un spectateur unique. Mais à notre étonnement, ces mêmes sons sont « reproduits » un peu plus loin par des bruiteurs en studio. Derrière un rideau comme aux confins d’un cabaret, une harpe bleu homard et résolument bizarre dans sa facture attend d’être jouée. Enfin, tout au fond de l’espace, l’image d’un iceberg artificiel flanqué d’un hautparleur agit comme le point d’orgue de cette joyeuse investigation de dupe.
Dans le cadre du projet SONARS
Porté par La Carène - et le laboratoire franco-québécois BeBEST et Fovearts


It all began with the slightly crazy idea of a scientific research that would be associated with la Carène – a current music scene in Brest – in order to involve artist-researchers in studies on the impact of human-made noise on undersea life. Vincent Malassis reinvented himself as a (sonic) explorer of this fascinating territory that Jacques Cousteau called The Silent World. If only that his very first observation is that there is nothing silent under the waves! This is the origin of the title, with its futurist tinge. The artist records or appropriates, transforms, works on and for this first reproduction of his research, attempts a balancing act where the scientific process plays jokingly with the lights of the stage.To begin, he installs an “accousmonium,” a kind of orchestra made up of speakers and amplifiers in the space of the Passerelle. The public is invited to enter this padded, black depth, to go past this apparatus, in order to discover that this assemblage is just an image and that Noisy World is on the whole very quiet save for the person who puts the only headset on his or her ears. Thanks to binaural technology, the artist proposes in this way the experience of spatially listening to his melody of the depths (composed from the sounds he gathered under the sea) to one spectator at a time. But to our surprise, these same sounds are “reproduced” by sound technicians in the studio. Behind a curtain, as if offstage of a cabaret, a completely strangely-made lobster-blue harp is waiting to be played. And finally, way in the back of the space, the image of an artificial iceberg flanked by a speaker acts as the climax of this joyfully foolish investigation.In the frame of the SONARS projectIn partnership with la Carène, current music scene, Brest, BeBEST, the franco-québécois laboratory and fovearts.

2 ex. en stock

33 tours / 300 ex.
Anglais
Numérique

Composed, Recorded By – Vincent Malassis 
At – CAC Passerelle, Brest - FR
Mixed By – Vincent Malassis & Paul Rosalie At – Studio du Faune - FR
Photography By – Vincent Malassis 
Design, Layout By – Nathalie Bihan & Vincent Malassis 
Mastered, Lacquer Cut By – Frédéric Alstadt At – Ångström Mastering, Bruxelles - BE
Manufactured By – Discomat - BE


Autres publications des auteurs :
La maison neuve
Colombier Colombia
Drop Out